Pages

6 janv. 2012

Le mois d'après...

.
.
.
Mine de rien, ça fait un mois aujourd’hui que mon père nous a quitté.
J’ai envie de dire « Déjà un mois! », et à la fois, j’ai trouvé chaque jour difficile.

Il ne se passe pas une journée sans que je pense à lui.
Il ne se passe pas une journée sans que je n’aie les larmes aux yeux.

Les Fêtes sans lui ont été difficiles.
Par chance, on est unis et ça s’est bien passé.
Mais ça n’a rien enlevé de la douleur qui me serrait le cœur.

Chaque première fois sans lui sera difficile, tout comme chaque dernière fois avec lui l’a été.

Parce qu’on savait.

Son dernier été, son dernier anniversaire, le dernier Halloween qu’il n’a pas pu passer avec Fiston comme il l’a fait les 3 années précédentes…


Le « avant » son départ a été très difficile.
Le « après » l’est tout autant.


Il y a tant de choses que j’aurais voulu partager avec lui qui se passe présentement, et qui se passeront dans les prochains mois.
Tant de choses qu’il aurait voulu vivre avec nous.


Je t’aime papa, tu me manques.

4 commentaires:

Jeff a dit…

Perdre un être cher est très difficile à accepter, alors imagine quand c'est une personne encore plus proche comme un parent...

Je crois que c'est une bonne chose d'en parler ici. Ça aide à faire ton deuil et de mieux accepter son départ.

Tout le monde devra partir un jour et ton père ne fait pas exception. Comme le mien.

Il est en rémission pour un cancer de la gorge. Il peut vivre encore 10 ou 15 ans de plus comme il peut avoir moins d'espérance de vie...

Il faut alors profiter de chaque moment qu'il lui reste à vivre sans penser à rien d'autre.

Faire comme si rien de tout cela n'était arrivé. Je crois que c'est la meilleure attitude à avoir.

Le fait d'avoir une pensée pour ton papa, de te rappeler des bons moments que vous aviez vécus ensemble aide à mieux cicatriser ta douleur et ta peine.

Mes condoléances ma chère Karine...

Caro l'ergo a dit…

Les événements que tu as vécus avec ton papa resteront gravés dans ta mémoire. Ils ne remplaceront pas la peine que tu as, mais appaisera ton coeur endeuillé.

Steph a dit…

J'ai encore la chance d'avoir mes deux parents. Mais les voir vieillir me fait souvent penser a l'inévitable. Je suis certaine que sa doit etre très difficile a vivre comme situation , une belle pensée a toi et a ta famille.

Annick a dit…

C'est drôle, j'y ai pensé les jours avant, mais pas la journée même... :(
Moi aussi je m'ennuie tout plein...